TÉQUILA ET MEZCAL - 10 « FUN FACTS »

Auteur : Équipe Boire

#1 La loi de l’agave.


Régie par la loi, la téquila se doit de contenir une majorité (51%) d’une sorte d’agave particulière : Agave tequilana Weber  (Agave Bleu). En contrepartie, le mezcal se fabrique avec une variété de plantes d’agave, notamment l’agave Espadín et 30 autres espèces. Chacun des plants nécessite au moins 6 ans de croissance avant d’être récoltée à aux fins qu’on lui attribue.


#2 Une fois la plante récoltée, le fruit précieux disparait à jamais.


Contrairement à d’autres fruits ou grains utilisés pour produire de l’alcool, l’agave est une histoire d’un soir. Une fois récoltée, tout est à refaire. L’agave bleu et  Espadín, les plus populaires prennent un temps similaire à croitre. (Combien de temps?) Pourtant, certains agaves dits sauvages peuvent prendre jusqu’à 20 ans avant d’atteindre maturité. Un investissement colossal! 


#3 Réel remède.


En 1918, l’épidémie de grippe permit l’effervescence de la région de Téquila, alors que les médecins mexicains conseillèrent aux patients de boires le chaud liquide avec lime et sel en guise de médicament. Comme quoi, les Margaritas n’apaisent pas seulement les maux de l’âme.


#4 Distinction de terroir.


Une distinction caractérise les variétés du highland et du lowland à même le territoire de Téquila. Celles formées d’agaves cultivés en haute altitude dans le nord de Guadalajara détiennent un gout habituellement plus fruité, voire même floral. Les récoltes en vallées sont habituellement plus terreuses et épicées.

#5 Fruit de la foudre.


La légende veut qu’un éclair foudroyât un jour le cœur d’une plante d’agave et le cuit du même coup, révélant alors le divin liquide. L’agave, également connu sous les noms de « pita », « maguey » ou « cabuya ».

#6 Leçon de linguistique.


Le terme jimador  désigne la personne dédiée à la plantation et la récolte de l’agave. Une fois le cœur dépourvu de ses feuilles, la plante devient “ piña”, dû à sa ressemblance avec un ananas.  

#7 De l’agave dérivent d’autres produits que la téquila ou le mezcal.


Outre la téquila, la majorité des autres alcools à base d’agave dont le mezcal grille la piña dans des trous creusés à même la terre. Sucrée, quoiqu’assez fibreuse, la chaire se mange telle quelle. Le nectar, une douce alternative vegan au miel, se glisse subtilement dans les desserts. On pense déjà aux sirops aromatiques qu’on pourrait insérer dans certains cocktails!

#8 Le cœur gros.


Le centre ou cœur de l’agave pèse habituellement une centaine de livres.


#9 Les insectes font partie intégrale de la tradition.


À Oaxaca tout particulièrement, il y a de bonnes chances qu’on vous serve votre margarita avec un rebord de sel un peu spécial. Que ce soit le sel de Chapuline (sauterelles) ou sel de Gusano (vers), on l’assaisonne autant sur les plats que dans les cocktails. Le mezcal y est d’ailleurs traditionnellement servi avec une tranche d’orange et ledit sel de vers. Après tout, les insectes restent une excellente source de protéines!

# 10 À chaque « brosse » son expression. 


Après une cuite à la téquila, mais surtout au mezcal, les Mexicains se sentent "crus".




Suggestions

L'authentique

L'authentique

Un avant-goût printanier!

Gin sanguine

Gin sanguine

Une recette de gin-tonic à l'orange sanguine!

L'Outremontaise

L'Outremontaise

Un brin huppé, mais jamais snob.

Mojito Équipe B

Mojito Équipe B

l'équipe des B, c'est bourbon et bleuet!

BOUTIQUE

Boutique

Découvrez notre gamme exclusive de produits de qualité et d’instruments indispensables.

Musique

Les meilleurs accords cocktail-musique

Voir plus de playlists

Restez en contact avec Boire

Instagram

Partenaires
LCC Vins et spiritueux