Max Coubès | Portrait Caribü

Auteur : Équipe Boire


Né à Marseille, Max Coubès a fait de Montréal sa ville il y a plus de 4 ans. S'implantant dans l’industrie des bars et de la restauration, il ouvrit enfin son propre établissement en 2015 avec quelques collègues et complices : Le 4e Mur, bar speakeasy situé dans le Quartier latin. Voulant offrir une expérience différente, Max continue d’apposer sa marque sur d’autres projets connexes : le bar éphémère Miracle, le bar à jeu Nexus ainsi que l’École du Bar de Montréal (EBM).


Il sera mixologue invité au festival Caribü, concoctant deux nouvelles recettes aux participants prêts à se réchauffer!  




MAX x BOIRE - Conversation autour d'un verre


BOIRE : Pourquoi ouvrir une école plutôt que, disons, un autre bar? 

MAX : Avec mes partenaires, nous avions ce savoir complémentaire et cette expertise du milieu qui nous permettait de nous lancer dans tel projet. En fait, avec nos établissements respectifs et communs, nous avions cumulé plus de 3 ans de formation et mentorat à Montréal.

Simplement mis, nous avons fait quelques erreurs de parcours, quelques détours, surtout, et espérerions que les prochaines générations de bartenders pourront les éviter avec plus d’aise. En aiguillant ces prochaines générations vers les carrières variées que l’industrie peut offrir, on souhaite élever le niveau; élever la barre encore plus haut. Toujours. 

BOIRE : Car, outre la mixologie, d’autres avenues sont à portée de main dans le secteur de service. 

MAX : Voilà! On patauge dans un milieu dynamique où faire carrière, plein de préjugés, certes, mais plein d’espoirs aussi. À nous de les déconstruire.

BOIRE : quels alcools préfères-tu travailler?  

MAX : La vodka, étonnamment! Disons que j’aime les défis et la vodka est plus compliquée à mettre en valeur pour les mixologues. Moins sexy, on la travaille trop souvent noyée dans des jus de fruits. J’aime l’idée d’explorer un produit dédaigné et de surprendre les clients et moi-même, du même coup. 

BOIRE : De quoi t'inspires-tu? 

Max : J’aime partir d’un ingrédient ou d’une technique puis en explorer toutes les déclinaisons. Outre la vodka, j’ai une fixation pour les clémentines, dans le moment!

BOIRE : Que penses-tu des concours de mixology?

MAX : Excitants! En plus d’être une excellente opportunité pour certains de se démarquer, ils permettent à plusieurs de voyager! J’ai déjà mentionné ma nature compétitive? Ce qui me stimule le plus reste la préparation, de la recherche à la pratique. 

BOIRE :  Quel produit te fait vibrer en ce moment? 

MAX : J’ai un faible pour la distillerie Cirka. Connaissant la culture de leur entreprise et les gens qui y participent au quotidien, mon faible est en fait un favoritisme avoué.

Notons aussi la vodka Whitekeys, aussi produite localement et au branding ingénieux Loin de s'identifier seulement comme tel, on s'intéresse aux créateurs derrière l'image. Après tout, il y a un vaste monde dans chaque bouteille. Je préfère de loin acheter une vodka d'ici et encourager un autre fougueux entrepreneur! Faut se tenir les coudes. 


Les recettes de Max Coubès pour le festival Caribü, c'est ici : 

SPICED FOREST



READY TO BRAMBLE




Suggestions

Amarula Colada

Amarula Colada

Les tropiques en tout temps!

Edgewood

Edgewood

Une recette qui réconforte et réveille!

« Sugar Shack » Mexicain

« Sugar Shack » Mexicain

Une margarita adoucie au sirop d’érable? Dos por favor!

Cap'taine Mandarin

Cap'taine Mandarin

Cap'taine Mandarin et sa bouteille de rhum!

BOUTIQUE

Boutique

Découvrez notre gamme exclusive de produits de qualité et d’instruments indispensables.

Musique

Les meilleurs accords cocktail-musique

Voir plus de playlists

Restez en contact avec Boire

Instagram

Partenaires
LCC Vins et spiritueux